14th Edition of INCREDIBLE Jazz JAM

the INCREDIBLE Jazz JAM 2016

coming soon !!!


14th Edition

Saturday the 27th of August 2016

Tell us about your visit to the event relayed by FaceBook.

Bookmark and Share

Back to Top | Commentaires fermés

13th Edition of INCREDIBLE Jazz JAM

the INCREDIBLE Jazz JAM 2015

coming soon !!!




13th Edition

Saturday the 29th of August 2015

Tell us about your visit to the event relayed by FaceBook.

Bookmark and Share

Back to Top | Commentaires fermés

12th Edition Incredible Jazz Jam

the INCREDIBLE Jazz JAM 2014

coming soon !!!



12th Edition

Saturday the 30th of August 2014

Tell us about your visit to the event relayed by FaceBook.

Bookmark and Share

Back to Top | Commentaires fermés

the INCREDIBLE Jazz JAM 2013

coming soon !!!


11th Edition

Saturday the 31th of August 2013

Tell us about your visit to the event relayed by FaceBook.

Bookmark and Share

Back to Top | Commentaires fermés

Souvenir de la neuvième édition de l’Incredible Jazz Jam, ce samedi 27 août 2011


Encore une belle édition que ce 9è opus de l’Incredible Jazz Jam.

Si elle a commencé en trombe (mais sans trompette) grâce à Vincent Bruyninckx au piano, Boris Schmidt (Lux)  à la contrebasse et Stefano Calvano (It) à la batterie, rejoints ensuite par le sax baryton de Jean-Paul Doncq, j’ai eu une petite frayeur lorsqu’ayant quitté la scène pour faire la place aux autres courageux, celle-ci … ne s’est pas remplie.
Pour la première fois, de mémoire d’organisateur, nous avons connu une scène vide pendant une vingtaine de minutes, pas un pianiste présent pour relayer Vincent et pas un guitariste présent dans la salle n’osât retrousser ses manches (de guitare s’entend).

A ce moment arriva Jack, habitué de la jam qui, avec ses amis guitaristes, a relancé la machine avec Monique Laleeuwe à la batterie. Il n’en fallait pas plus pour qu’arrivent d’autres musiciens et, devant une salle comble, la jam a pris son envol pour de bon.

Quelques bonnes surprises, un petit coucou des pianistes Eve Beuvens et Yannick Schyns, ce dernier n’ayant manqué aucune édition depuis 2003, le passage tout en douceur et en sensibilité, comme chaque fois, de Phil Bogucki , accompagné, avec brio par Alexandre Furnelle, un régal pour les oreilles.

Si Peter Maguire (GB) reste, avec son trombone à piston, un fidèle de l’IJJ, deux musiciens émanant du Big Band du Shape, à Mons, sont venus, pour notre plus grand bonheur, nous rendre visite, il s’agit de Kerry Moffit à la trompette, et de Bill Smith au trombone à coulisse.
Si la jam est par définition une rencontre musicale où l’on évite de jouer avec ses musiciens habituels, il était difficile de refuser une exception cette année.  Le batteur Stefano Calvano étant venu spécialement d’Italie (par l’entremise de Robban Cirrin), il a emmené, dans ses valises les musiciens (Pier-Marco Turchetti au piano et Adriano « Rujio » Rugiadi à la basse el. fretless) de son FADEN PIANO TRIO avec lesquels il nous a gratifié d’une excellente prestation de 2 morceaux émanant de son dernier CD intitulé « Mehr als leben » et que je vous invite vivement à découvrir dès maintenant.

Sur la scène, ils ont été rejoints avec maestria par les deux autres musiciens italiens, le saxophoniste Massimo Zaniboni et le guitariste Robban Cirrin.
Merci à tous les musiciens et à Nathanaël (de la sono Prosonix) qui nous ont offert, une fois de plus, d’excellents moments de fougue, de sensibilité, de … surprises, mais surtout de notre tant aimé swing.

Une soirée terminée tout en douceur par Véronique Hocq avec Time Remembered de Bill Evans.

Merci à tous, en fait, que vous soyez musiciens, spectateurs, sonoristes, mais aussi serveurs et cuisiniers de l’Inn’R'Green qui nous ont donné le meilleur d’eux-mêmes tout au long de la soirée.
Je me permets d’ores et déjà de vous convier à la 10è édition de l’Incredible Jazz Jam, le samedi 25 août 2012. …

… 10 ans déjà, cela se fête !!!

Luc Siccard

Bookmark and Share

Back to Top | Commentaires fermés

Incredible Interview de Michael Vercruysse, Inn’R'Green


Après 3 éditions soutenues par Michael Vercruysse, il me semblait indispensable de présenter la personne qui a repris, avec brio, les rênes de ce magnifique et surprenant établissement qu’est l’Inn’R'Green (grand restaurant design bâti sur un énorme terrain comprenant des jeux pour enfants, des terrains de tennis, de beach-volley et même de pétanque. Devant l’entrée, un vaste parking garanti à chaque convive une place à proximité. Le complexe est situé à deux pas de l’hôpital Erasme, à Anderlecht.)

Bonjour Michael, c’est déjà la 4è fois que tu accueilles l’Incredible Jazz Jam’ chez toi et j’avais envie de présenter, au public de l’événement, la personne qui a totalement re-dynamisé l’endroit.

Que faisais-tu avant de reprendre l’Inn’R’Green ?
Je faisais et je fais toujours de la logistique événementielle ainsi que de la déco grand format.

Tes autres activités sont bien différentes de celles-ci, qu’est-ce qui t’a poussé à relever ce challenge qui semble te réussir ?
Simplement en 2000 j’ai déjà relevé le challenge de l’horeca en même temps que d’autres activités… ayant subi un large échec financier et moral…. il me fallait plus grand et celui ci n’est pas encore gagné… Mais le combat est intéressant.

Apparemment tu sauves également des animaux, tu as, dans l’espace de l’Inn’R’Green, créé quelques enclos dans lesquels on peut trouver des girafes et des éléphants (je vois également que tu as pris soin de ne pas séparer mère et enfant), mais aussi un hippopotame, n’est-ce pas trop difficile à gérer ?
Les polyesteracops sont assez faciles à gérer, et notre choix se porte sur des animotonomes.

Quelle est l’idéologie de l’Inn’R’Green ?
Qu’attends-tu des clients et que souhaites-tu leur offrir ?

La pluridisciplinarité…. notre job; faire du site un lieu où tout le monde peut presque être chez lui.

Quel genre de carte proposes-tu ?
Simple et efficace…. je pense… nos salades composées d’herbes et de gazon, nos pâtes… et nos viandes … sans oublier le paragraphe DORIS.

As-tu des projets secrets pour l’InnRGreen que nos internautes peuvent découvrir avant les autres ?
Pas de secrets… juste que nous sommes des artisans et que la mouvance est notre moteur…

Lors de l’Incredible Jazz Jam, changes-tu la carte des repas ou des boissons ? Pourquoi ?
NON…. notre carte est basique.. et on a une équipe de choc en cuisine.

Sans le soutien de l’Inn’R’Green, l’Incredible Jazz Jam aurais du mal à survivre puisque c’est le restaurant qui sponsorise l’événement au niveau de la sonorisation assurée par PROSONIX. Pourquoi soutiens-tu cette rencontre de musiciens depuis 2008 ?
On me la demandé il y a 3 ans…j’estime que c’est un retour logique, en plus je suis assez fan. Pas de musique, mais rempli d’admiration pour les prouesses techniques et musicales, la dextérité d’improvisation, la complicité… je ne peux qu’admirer et respecter ce que moi-même je ne sais faire… la musique, il y a un message… en plus.

Aimes-tu le jazz ?
OUI et si je peux y retrouver des fuites de la culture musicale inculquée dans mon éducation, c’est encore mieux… la génétique musicale ça électrise les neurones…

Merci pour le temps que tu as bien voulu me consacrer, ainsi qu’à nos internautes et autres amateurs de jazz.
Merci aussi pour ton soutien de l’Incredible Jazz Jam et, rendez-vous le 27 août pour cette 9è édition.

Interview Luc Siccard.

Bookmark and Share

9th Incredible Jazz Jam, on 27th of August, 2011

the Incredible Jazz Jam 2011

coming soon !!!


9th Edition

Saturday the 27th of August 2011


Bookmark and Share

Metropolitan Laboratory à la Jazz Station, le 5 janvier 2011.

Si je connaissais les musiciens, pour les avoir découverts lors de l’Incredible Jazz Jam et les avoir vus accompagnant divers autres musiciens en concert, j’ai fait la connaissance, au début de l’année 2011 du Metropolitan Quartet (ou plutôt Metropolitan Laboratory, le nouveau nom de l’ensemble) d’Antoine Pierre et n’ai vraiment pas été déçu.  Merci aux Lundis d’Hortense pour cette excellente programmation.

Antoine Pierre

La formation présente ce jour était tout à fait originale puisque le pianiste Igor Gehenot , actuellement animé par énormément de projets a dû faire un choix et laisser ses amis jouer sans lui à la Jazz Station, comme pour les prochains concerts du band.

Bruno Grollet, Sylvain Haenen, Louis Freres

Ainsi, ce premier mercredi de janvier, c’est accompagné de Guillaume Vierset (Guitare) et de Bruno Grollet (Sax), prochainement heureux papa, que le trio de base, Sylvain Haenen (Guitare), Louis Frères (Basse El.) et Antoine Pierre (Batterie) a présenté un concert de grande qualité.

Guillaume Vierset

Si Wayne Shorter semble être l’une des principales inspirations du moment, Antoine et Sylvain nous ont également gratifiés de superbes compositions. Un jazz que je qualifierais de « Fusion » mettant nos neurones en transe et dont la précision comme la maturité des arrangements nous ont emportés pour deux heures de bonheur.

A découvrir donc, dès que possible et … vivement un CD !

Luc Siccard

Bruno Grollet, Sylvain Haenen

Bookmark and Share

FOX at the Jazz Station

L’an passé, qui n’est pas si loin, on peut le dire (et j’en profite d’ailleurs pour souhaiter à chacun de vous plein de magnifiques notes bleues et de belles rencontres musicales pour 2011) j’ai eu l’occasion de découvrir un trio de musiciens talentueux et que j’apprécie tout particulièrement.

Olivier Stalon

C’est à la Jazz Station le 15 décembre dernier que j’ai donc découvert le groupe FOX.

Une musique que j’apprécie particulièrement puisqu’elle s’apparente, selon moi, à un mélange de Rock Progressif et de Jazz Fusion. Quel plaisir de goûter à cette musique endiablée et enlevée, menée de mains de maîtres par trois virtuoses.

Que ce soit avec 4 ou 5 cordes, la basse d’Olivier Stalon, l’instigateur du groupe, nous emmène dans d’exaltants délires, soutenu par les rythmes (très poly) de Xavier Rogé

Xavier Rogé

à la batterie et par les solos effrénés de François Delporte à la guitare. A plusieurs reprises, les solos de François m’ont fait penser à ceux de Brian May (même si ce dernier doit encore un peu travailler les siens pour ainsi m’hypnotiser), mais je peux garantir ce groupe mérite votre attention ! Quel plaisir, en concert, de voir la complicité de ces musiciens qui, subrepticement, semblent se lancer des défis dont eux seuls connaissent la dimension.

Ah, si nous, belges, n’étions pas si (trop) humbles, je suis persuadé que FOX mériterait de figurer au rang de grands comme Queen, Yes, Jethro Tull et autres groupes rock réputés, mais  avec la différence de cette petite touche jazz-fusion-progressif que j’affectionne tout particulièrement.

François Delporte

Vivement, donc, le CD qui devrait être produit dans quelques mois.

Suivez le lien du groupe ou abonnez-vous au flux du site Incredible Jazz Jam pour être prévenu de cette sortie attendue.

Veuillez faire preuve d’indulgence pour la qualité des photos capturées à l’aide d’un téléphone portable …

Luc Siccard

Bookmark and Share

8è Edition de l’Incredible Jazz Jam

Pour cette édition 2010, … je dois avouer avoir eu chaud !  La salle de l’InnRGreen était réservée pour un mariage et, alors que j’ai toujours tout fait pour conserver le dernier samedi du mois d’août, depuis maintenant 7 ans, nous avons failli devoir déplacer l’événement au vendredi !

Heureusement, le mariage n’a finalement pas été confirmé et nous avons pu conserver notre bon vieux samedi.

Pour encore améliorer le soutien au musiciens, Jean-Paul Lauvaux se joint à Serge Dhen (Prosonix) pour la sono et, sur la scène, on a le plaisir de découvrir, en plus de nos désormais habitués, des musiciens comme Sam Gertsmans, Lorenzo di Maio, Jean-Paul Estievenart, Guillaume Vierset et la chanteuse Barbara Wiernik, qui l’an passé déjà, était venu en reconnaissance, mais sans prendre le micro.

Une belle anecdote cette année, alors qu’un morceau au rythme déchainé s’achevait, la scène s’étant soudainement vidée, mon ami Phil Bogucki est remonté sur l’estrade, accompagné d’un guitariste que je ne connais pas mais qui n’en n’est pas moins très sensible pour entamer une belle et sensuelle mélodie.   Alors qu’ils improvisaient en douceur sur ce titre (Foot Prints), Sam Gertsmans est venu reprendre sa contrebasse, accompagné de Daniel Leblanc à la batterie, de Yannick Schyns au piano et d’Alain Pierre à la guitare pour enfin se faire rejoindre par Barbara Wiernik au micro.   Je suis resté vissé à mon siège, ne pouvant plus bouger, pris par ce morceau d’une extraordinaire intensité, je dois vous avouer que j’en avais une boule dans la gorge, d’émotion.  Ce genre d’instants n’est pas fréquent et j’en remercie ces musiciens du fond du coeur.

Voyez (ici) les photos de l’édition 2010.  Images capturées par Catherine Brison et votre serviteur.

Luc Siccard

Bookmark and Share

Shortcuts & Links

Search

Latest Posts