Histoire


C’est en 2003, après avoir organisé mon anniversaire à l’Aquamarine que se confirme l’idée, que j’ai depuis longtemps déjà, d’organiser une Jam de Jazz.

Ayant plusieurs fois participé au stage « Jazz au Vert », organisé par les « Lundi’s d’Hortense », je regrettais qu’il n’existe pas une rencontre de tous les musiciens ayant fréquenté les stages de Jazz en Belgique et au Luxembourg, mais aussi les différentes écoles et académies pratiquant le jazz (Stages « Jazz au Vert », Libramont, Dworp, conservatoires, académies, Jazz Studio, …) et cela, non seulement pour les participants, mais aussi pour les enseignants.  Quel plaisir de voir les professeurs ou des musiciens professionnels rejoindre leurs élèves sur une scène.

En 2003,
le dimanche 31 août de 14 à 19 h a eu lieu la toute première « INCREDIBLE JAZZ JAM »  Celle-ci s’est déroulée aveec un minimum d’amplification, à la lumière du jour, on y appercevra nottamment le tromboniste Peter Maguire, le saxophoniste des Peas Project, Maxime Pistorio.

En 2004,
le samedi 28 août de 14 à 02 h a eu lieu la seconde édition.
A partir de cette année, il est décidé que la jam aura lieu tous les ans, chaque DERNIER SAMEDI DU MOIS D’AOÛT !!  Pour une meilleure qualité sonore, une sono est engagée et j’envisage une espèce de jam marathon, les musiciens débutants commençant vers 14 heures et les meilleurs musiciens arrivant en soirée. Voulant rester accessible à tous, la jam reste libre d’accès mais il me faut un budget.   Le magasin de musique LEMCA me prête un clavier et PHONE-PLUS intervient dans la sonorisation.  La PHONE PLUS INCREDIBLE JAZZ JAM continue.  On y apperçoit, cette année là, la chanteuse Véronique Hocq, le trompettiste Mario Coppola.

En 2005,
le samedi 27 août, de 18 à 02 h a lieu la troisième édition de la PHONE PLUS INCREDIBLE JAZZ JAM, c’estg un succès croissant, on y appercevra cette année les pianistes Sabin Todorov et Piotr Paluch (KMG’s mais aussi instigateur de l’ »Ecole du Mercredi », actuellement dénomé « Les Ateliers du Jazz »,

En 2006,
le samedi 26 août, de 18 à 02 h a lieu la quatrième édition de la PHONE PLUS INCREDIBLE JAZZ JAM.  L’affiche est revue par le studio GO GRAPHIC et, pour la première fois, les musiciens jouent sur un vrai podium, la jam prend des airs de festival incontournable, on y revoit le pianiste Yannick Schyns, le tromboniste Peter Maguire, le trompetiste Mario Coppola, la chanteuse Véronique Hocq.

En 2007,

C’est la 5è Edition de l’Incredible Jazz Jam.

Si, racheté par une plus grosse société, Phone Plus, devenu Toledo, m’annonce à moins d’une semaine qu’ils ne sponsoriseront pas cette édition, c’est néanmoins le 5è anniversaire de l’Incredible Jazz Jam et tout le monde s’y met pour que celle-ci soit malgré tout un succès.   Plusieurs musiciens reviennent mais d’autres également s’ajoutent, tels que Alexandre Cavalière, Frédéric Delplancq, Alain Pierre et son fils prometteur Antoine,Ian Rigillo, Olivier Stalon, Xavier Rogé et Laurent Romedenne mais aussi, venu tout spécialement d’Italie, le batteur Gianlivio Liberti.

En 2008,

Nouveau changement dans l’air, l’Aquamarine cède la place à l’InnRGreen.  C’est désormais Michael Vercruysse qui tiens les rênes de l’établissement.  Les sociétés WorkKingSize et Just for Worf soutienne à fond le projet de la jam qui bat son plein avec le retour de Eve Beuvens.

Découverte également de l’excellent contrebassiste Boris Schmidt et du batteur Daniel Duchâteau.  Les guitaristes Daniel Lambert et Francis Perez viennent accompagner les habitués comme Peter Maguire ou Fred Delplancq mais six musiciens vont sidérer l’assistance par leur talent et leur générosité musicale : le guitariste Sylvain Haenen, le bassiste Thomas Franck, le batteur Antoine Pierre, le pianiste Igor Gehenot et le clarinettiste Jean-François Foliez, ont littéralement passionné les spectateurs.

En 2009,

Notre sonorisateur attitré est dans l’incapacité de gérer le son et c’est Serge Dhen qui, avec Prosonix vient amplifier la 7è Incredible Jazz Jam.  Une belle édition où l’on revoit des habitués tant au niveau des musiciens que des spectateurs, l’événement devient incontournable en Belgique.  Pour la première fois également, nous avons la chance de jouer sur un piano à queue.  On prend du grade …

En 2010,

J’ai eu chaud, la salle était réservée pour un mariage et, alors que j’ai toujours tout fait pour conserver le dernier samedi du mois d’août, depuis maintenant 7 ans, nous avons failli déplacer l’événement au vendredi !  Heureusement, le mariage n’a finalement pas été confirmé et nous avons pu conserver notre bon vieux samedi.  Pour encore améliorer le soutien au musiciens, Jean-Paul se joint à Serge pour la sono et sur la scène, on a le plaisir de découvrir, en plus de nos désormais habitués, des musiciens comme Sam Gertsmans, Lorenzo di Maio, Jean-Paul Estievenart, Guillaume Vierset et la chanteuse Barbara Wiernik, qui l’an passé déjà, était venu en reconnaissance, mais sans prendre le micro.

Une belle anecdote cette année, alors qu’un morceau au rythme déchainé s’achevait, la scène s’étant soudainement vidée, mon ami Phil Bogucki et venu, accompagné d’un guitariste que je ne connais pas mais qui n’en n’est pas moins très sensible pour entamer une belle et sensuelle mélodie.   Alors qu’ils improvisaient en douceur sur ce titre (Foot Prints), Sam Gertsmans est venu reprendre sa contrebasse, accompagné de Daniel Leblanc à la batterie, de Yannick Schyns au piano et d’Alain Pierre à la guitare pour enfin se faire rejoindre par Barbara Wiernik au micro.   Je suis resté vissé à mon siège, ne pouvant plus bouger, pris par ce morceau d’une extraordinaire intensité, je dois vous avouer que j’en avais une boule dans la gorge, d’émotion.  Ce genre d’instants n’est pas fréquent et j’en remercie ces musiciens du fond du coeur.

Bookmark and Share

Shortcuts & Links

Search

Latest Posts